Le Labrador Noir

                                               

Ubrac du Valhalla, l'un des étalons de l'élevage

 

 

 

Au commencement était le noir, et l'une des caractéristiques de la race est l'expression d'extrême douceur que doit donner un labrador noir, en dépit d'une couleur réputée dure. Ci-dessus, à gauche, Lawnwood's Sporting Chance, dit "Cole", l'un des piliers de l'élevage, l'un de ceux auxquels les labradors  noirs du Valhalla doivent leur merveilleux caractère et leur remarquable expression douce, et trois de ses lointaines descendantes.

Apy du Valhalla, âgé d'un an, à Monsieur et Madame Ziegler

Anaé du Valhalla, un an, à Madame Bertrand

Rox du Valhalla, sept ans, à Yves Le Pautremat

La couleur noire est celle qui donne au labrador son pelage le plus chatoyant, elle est aussi la plus prisée des chasseurs les plus puristes.    

Rhéa-Phoebé du Valhalla au retour de la chasse sur l'île de Ré

 

           

               Prune II et Holala du Valhalla                   

Nucky du Valhalla

Mâle noir typique du Valhalla, excellent chasseur de surcroît

Mynos du Valhalla

A l'image de leurs ancêtres, les "chiens de Saint John", les premiers labradors étaient noirs.

Le chien de Saint-John à poil court (à ne pas confondre avec le poil ras), gravure tirée de l'ouvrage d'Hélène Warwick, (USA) "The complete Labrador"

       

                       

                            Porthos du Valhalla âgé de trois mois, avant qu'il ne parte au Mexique

 

 

Erwin du Valhalla

 Garry de la Pellousery, deux ans

                                             

    

                          Quatre ans                                                                      Quatorze ans

Garry de la Pellousery, fils de Jenrae Stargazer hors Fair Doos at Trewinnard, deux de mes géniteurs de référence, parents de C'Juliette du Valhalla (Championne de France 1991, vice-Championne du Monde 1992) 

Garry est issu de la première portée de Florence Sivadier , à qui j'avais cédé Fair Doos at Trewinnard, sousson affixe "de la Pellousery". Le club de race, tout puissant à l'époque puisqu'il détenait le monopole de l'information, et par conséquent du commerce des chiots et des saillies qui y sont naturellement liés, (c'était avant mon livre et avant internet), s'acharnait contre mon élevage au point que j'avais décidé d'y mettre un terme, il était, en effet, hors de question que j'introduise dans mes  lignées les courants de sang  recommandés par le club, qui ne me convenaient pas, et encore moins, comme on avait osé me le suggérer, que j'abandonne mes lignées de base. J'élevais déjà avec succès depuis plus de quinze ans des labradors tels que je les conçois dans le respect du standard et certainement pas des nouvelles modes, voire des derniers engouements des décideurs. Après m'être départie de la majorité de mes géniteurs, j'ai dû me rendre à l'évidence, ma raison de vivre, ce ne pouvait être que mes chiens, aussi, contre vents et marrées, ai-je fait volte-face, et ai dû alors tout reconstruire en allant rechercher les produits de mes lignées aussi uniques que décriées dont je me félicite d'avoir pu, et pour cause, conserver l'exclusivité. C'est pourquoi je suis très reconnaissante au  juge anglais qui a gratifié Garry d'un "Bon" en exposition (Il faut savoir que le qualificatif "Bon" venant après l'Excellent -le seul qui soit prisé-, et le "Très Bon" signifiant "Très mauvais", s'apparente à "à jeter" et pourrait être avantageusement remplacé par "insuffisant" à ceci près que l'"insuffisant" sanctionne, en principe, un défaut rédhibitoire indiscutable) , ce qui m'a permis, pour le plus grand bonheur de mon élevage renaissant , de récupérer cet irréprochable étalon, frère de C'Juliette du Valhalla, partie à seize ans, et qui vient lui-même de s'éteindre à l'élevage à quinze ans bien sonnés.

                       

                     Ubrac du Valhalla est le digne fils de Garry

                         

Vie de famille au Valhalla

 

 

Roxy du Valhalla le jour où elle brilla à l'exposition nationale d'élevage de Langesse en 1986 

                                

Upton du Valhalla, 8 mois

Mynos du Valhalla, aujourd'hui en Espagne

(photographié pour Chiens 2000)

Ubrac du Valhalla

 

 

RETOUR

 

Classement de sites - Inscrivez le vôtre!