La dysplasie coxo-fémorale

 

Les tares oculaires

 

Le caractère atypique

         

 

 

 L'épilepsie

 

 

 Les tares oculaires

 

Tableau de l'hérédité d'un gène récessif suivant les lois de Mendel

 

Légende :

   

          Parents 

 

Descendance

 

 

 

 

 

    

Mode de transmission de l'atrophie progressive de la rétine, vice rédhibitoire, pouvant se déclarer jusqu'à l'âge de 7 ans, et irrémédiablement incurable. Le chien atteint de cette tare sera aveugle pour le reste de sa vie.

Toutefois, si l'atrophie progressive de la rétine est bien un vice rédhibitoire, elle peut se manifester jusqu'à l'âge  de 7 ans, or  le délai pour introduire une action en justice pour vice rédhibitoire est de 30 jours après l'achat du chien.

Ainsi, en croyant mettre toutes les chances de son coté en achetant un chiot dont les parents sont contrôlés tous les ans pour l'atrophie progressive de la rétine, on peut néanmoins se retrouver avec un chien aveugle, sans aucune possibilité de recours.

En effet, les contrôles effectués tous les ans prouvent que le chien n'est pas atteint, ou pas encore atteint s'il a moins de 7 ans. Ils ne prouvent en aucun cas qu'il n'est pas porteur sain.

Qu'est-ce qu'un porteur sain ? C'est un chien dont il est prouvé qu'il n'est pas atteint, ou pas encore atteint, mais qui, en revanche, porte le gène récessif responsable de la pathologie, et qui, accouplé à un autre porteur sain peut engendrer des descendants qui deviendront aveugles.

Comment identifie-t-on un porteur sain ? Exclusivement par déduction : les deux parents d'un chien atteint sont nécessairement porteurs.

Autrement dit, là encore les certificats n'ont aucune valeur de garantie quant à l'avenir du chiot, seule la connaissance parfaite des lignées sur lesquelles on élève permet de limiter les risques.

L'éleveur expérimenté connaît les quelques porteurs sains de base qui ont hélas essaimé, et dont certains étaient les piliers de l'élevage du labrador en France, il y a une quinzaine d'années...

A coté des chiens atteints qui, statistiquement, ne sont fort heureusement pas trop nombreux, il existe, en revanche, un nombre beaucoup plus important de porteurs sains non identifiés susceptibles, s'ils sont accouplés à d'autres porteurs sains de donner naissance à des chiens qui pourront déclarer la maladie jusqu'à l'âge de 7 ans.

Le premier symptôme de l'atrophie progressive de la rétine est la cécité nocturne que tout un chacun peut détecter sans avoir pour autant inventé le fil à couper le beurre. Le chien devient ensuite aveugle en quelques mois. On peut, dans ces conditions, s'interroger sur l'utilité réelle des  contrôles annuels.

L'unique moyen de contrôler l'atrophie progressive de la rétine, qui ne "saute" pas de générations, comme on peut l'entendre, et n'est nullement le fruit du hasard, c'est, dans la mesure du possible, d'être bien informé sur les porteurs sains et de savoir planifier son élevage en conséquence.

Si, en maintenant 31 ans d'élevage, aucun des labradors élevés au Valhalla n'a, à ma connaissance, été atteint d'atrophie progressive de la rétine, ce n'est pas seulement dû au facteur chance, aussi important fut-il au départ, mais aussi à mon refus formel de recourir à la "poudre aux yeux" que représentent les contrôles annuels, que ce soit pour cautionner et, à plus forte raison, pour mener à bien l' élevage de ma race de prédilection. Il m'a semblé beaucoup plus fiable de me tenir au courant des porteurs sains identifiés dont on pouvait trouver les listes à l'étranger et de planifier l'élevage en conséquence.
 

 

C'juliette et E'crockett du Valhalla (aucun porteur de tare oculaire au pédigrée)

 

 

Classement de sites - Inscrivez le vôtre!