:

LABRADORS DU VALHALLA

 

 

Naissances de chiots chocolat attendues pour octobre prochain

Les chiots ci-dessous sont bien nés à l'élevage mais ont déjà quitté l'élevage

(Mes tarifs sont indiqués en fin de page)

Cinq semaines, un rayon de soleil, on en profite

 

                                                                   

 

Quatre semaines, on commence à manger solide, il est temps de quitter la caisse

 

Les chiots d'Hortense ici âgés de deux semaines et demi

 

Hortense et ses 11 chiots nés le 18 janvier 2017, ici âgés de 5 jours

 

Ce qui donne à trois mois :

                                                                                                        

Nacho du Valhalla à Marie et Laurent de Dieuleveult

 

Alice avec Sacha du Valhalla, 15 ans, et sa petite fille Margaux du Valhalla, 5 mois

 

 

Ci-dessus, ma petite-fille Alice avec des chiots du Valhalla

 

Ici, le second labrador de ma vie, Lilleman , âgé de deux ans avec mes enfants en 1970. Lilleman a vécu 15 ans.

Qu'ils soient noirs, jaunes ou chocolat, c'est toujours ce type de labrador, celui qui m'a séduite il y a 50 ans, que j'élève.

 

Quatre semaines, première sortie, avec Alice, qui préfèrerait la télé aux photos, comme quoi, rares sont les enfants auxquels on peut confier la responsabilité d' un chiot...

Hangie du Valhalla, âgée de six semaines, à Madame Teppaz

 

 Deux semaines et demi

 

Ecrockett du Valhalla, mâle typique de l'élevage, au pédigrée de tous les chiots  de l'élevage

Le  mâle labrador est aussi gentil et affectueux que la femelle, c'est ainsi chez le vrai labrador (quoiqu'en pensent les comportementalistes qui mettent toutes les races dans le même sac) avec, en prime, contrairement à la femelle, plus fantaisiste, un caractère carré prévisible, et, naturellement, sans les inconvénients liés aux chaleurs. Quant à croire qu'il lève la patte à tout bout de champs sans raison précise, c'est avoir un bien piètre sens de l'observation

 

Goliath et Galigaï du Valhalla, ici avec Alice, restent à l'élevage

Gaby du Valhalla, six semaines

 

Helios du Valhalla, sept semaines

 

cinq semaines et demi

 

Golo du Valhalla né le 1er octobre,  âgé de 17 jours

Golo, six semaines

 

 

 quatre semaines

 

 six semaines

 

Epsilon et ses chiots  âgés d'une semaine

 

Grenouille du Valhalla, née le 3 juillet 2011, presque deux mois

 

Gaïa III du Valhalla, deux mois

Gao du Valhalla, deux mois

Sept semaines

Sept semaines

 

CODE GENETIQUE DE L'HEREDITE DES COULEURS CHEZ LE LABRADOR

                                                               

Cliquez sur les tableaux pour les agrandir

(Couleur pure = chien d'une seule couleur)

 

 

 Yellow Liver né au Valhalla, âgé de huit semaines

 

 

 

Six semaines

 

Sept semaines

 Huit semaines

Six jours

Mâle âgé de sept semaines et demi

 

Femelles  âgées de six semaines et demi

 

Mâles âgés de quatre semaines et demi

 

Six jours

 

 Sept semaines

Onze jours

 

Eazac du Valhalla, deux mois, à Monsieur Liebault, La Baule, avec Alice

 

 Chiots de quatre semaines

 

Escaut du Valhalla, né le 9 juin 2009, à Dominique Régnier, deux mois

 

huit semaines

Trois semaines

 

Quatre semaines

 

 Huit semaines

 

Quatre semaines et demi

 

 femelles âgées de quinze jours

 

Doha du Valhalla, à Monsieur et Madame Julien, deux mois

 

 Duke II du Valhalla, à Madame Ruggieri, sept semaines et demi

 

Quatre semaines, première sortie

 

 Cinq semaines

 

Davidoff du Valhalla, à Madame Derobert, cinq semaines et demi

 

Alice, ma petite fille, avec quelques chiots, été 2008

 

Django du Valhalla, à Guy Dartois, deux mois

Chiots âgés de huit semaines, ni la même mère, ni le même père, juste le même type, le type Valhalla

 

Coca et Cola du Valhalla, cinq semaines et demi

 

 

                     

Coca et Cola du Valhalla, quatre mois

Coca et Cola  avec Alice

  

 Chiots âgés de cinq semaines

 

(les mêmes)

 

La socialisation d'un chiot labrador se résume à deux principes:  un environnement calme et confortable et du contact.

Le chiot doit, dès l'éveil de ses sens, acquérir une confiance indéfectible en l'être humain. Ici, Alice, ma petite-fille, fait la connaissance d'une portée âgée d'à peine cinq semaines dont je m'occupe personnellement et exclusivement depuis leur naissance, me bornant à leur accorder suffisamment de cajoleries journalières. Un bon chiot labrador n'a besoin d'aucun autre artifice.

Comme tout éleveur digne de ce nom, j'ai appris à élever sur le tas et suis consternée chaque fois que la télé nous propose des émissions où sont mises en avant de ravissantes comportementalistes, ces nouveaux prestataires de services apparus depuis quelques années sur le marché. La notion de race leur est étrangère, la sélection idem, la consanguinité leur bête noire, ils ignorent sans doute que c'est de cette façon qu'ont été crées toutes les races,  que c'est le meilleur des révélateurs, et, par conséquent,  la meilleure façon de sélectionner pourvu que l'on ait une certaine expérience et que la chose soit faite intentionnellement. Ce qui ne les concerne pas, ils n'élèvent pas et  devraient donc se cantonner à leur spécialité toute neuve, et ce d'autant plus qu'ils occultent systématiquement les caractéristiques propres à chaque race. Rien d'étonnant à cela, quand ils ont un tant soit peu de dons, ce qui n'est pas la règle, ce sont les maîtres qu'ils éduquent plutôt que les chiens.  Indispensables pour aider les maîtres englués, suite à une succession d' erreurs, dans un engrenage catastrophe avec leur chien, leur compétence n'en est pas pour autant extensible à l'élevage, apanage exclusif des éleveurs dont l'expérience s'accommode aussi mal des idées reçues que de généralités qui ne s'appliquent pas nécessairement à la race dont ils sont spécialistes. Exemple: C'est l'éleveur qui socialise les chiots labradors et non pas leur mère qu'il serait calamiteux de laisser à leur merci jusqu'à l'âge de deux mois voire plus comme on peut l'entendre. Un labrador n'est pas un berger allemand.

 

Sept semaines

 

Cinq semaines et demi

 

 

mâle jaune âgé de onze jours

Trois semaines et demi plus tard

 

Assouan du Valhalla, un mois, le deuxième labrador du Valhalla de

Monsieur Hubert de Givenchy

 

Les chiots naissent à la maison, où vivent également quelques chiens âgés, les futures mamans, et quelques autres à tour de rôle. Trois semaines avant la mise bas, la future maman rejoint les  privilégiés et va s'habituer à l'endroit où elle mettra sa portée au monde. Les chiots resteront à la maison jusqu'à ce qu'ils quittent la caisse de mise bas, vers 4 semaines. 

                 

  Gee du Valhalla prête à mettre bas - Nouveau-né à droite

Fair Doos at Trewinnard, dite "Meg" et sa première portée de quelques jours en 1987

Trois semaines

 

Les chiots naissent sourds et aveugles, sans pigmentation en ce qui concerne les jaunes dont la truffe noircit au cours des quinze premiers jours. Ils ouvrent les yeux à la fin de leur deuxième semaine et se développent ensuite très rapidement. Au bout de quatre semaines ils sont capables d'attaquer leurs croquettes. Ils commencent alors à gambader et doivent être transférés dans un local spacieux recouvert de copeaux. Abandonnant leur nid douillet, ils en retrouvent un autre, et savent d'eux même délimiter la chambre à coucher des commodités. Cet instinct naturel permettra à leurs acquéreurs d'obtenir, avec des conseils appropriés, une propreté quasi immédiate.

Chiots du Valhalla âgés deux mois

ls sont vaccinés à 8 semaines, et peuvent partir dès 9 semaines, ou plus tard. Un bon labrador s'adaptera toujours à un bon maître.

Contrairement à certaines idées reçues, je considère qu'un chiot de deux mois ne doit pas peser plus de six kilos, et qu'il doit ensuite se développer lentement pour atteindre sa maturité vers l'âge de deux ans pour une femelle, trois ans pour un mâle.

Un chiot trop gros est plus exposé que d'autres à la dysplasie. Un chiot "fait" trop vite se dégradera aussi vite, vieillira mal et n'atteindra pas les 13 à 15 années de vie, voire plus, pour lesquelles il est programmé. 

Un chiot labrador équilibré est d'abord issu d'une sélection réfléchie.

Sélection réfléchie = portée homogène + caractères corrects.

 

Orage du Valhalla, deux mois

Il est bien naturel qu'un futur maître désire choisir son chiot, néanmoins il risque de demeurer perplexe devant une portée homogène dans laquelle les chiots sont très difficiles à différencier. L'intérêt d'une portée homogène c'est que l'on a alors une très bonne idée du résultat final. Le chiot aura le type de l'élevage, ou pas de type du tout suivant l'élevage. 

Très peu d'éleveurs peuvent se prévaloir d'un type, de chiens reconnaissables, c'est un aboutissement pour un éleveur, mais pas une fin en soi, le véritable éleveur cherche toujours à améliorer ce qu'il a mis des années à obtenir, à partir de chiens moyens au départ, ceux que les anglais ont bien voulu nous céder, et , ensuite, avec une idée juste en tête.

Et quand  mes clients me racontent qu'on les arrête dans la rue pour leur demander si leur chien ne vient pas du Valhalla, ç'est bien qu'ils ont le type caractéristique de l'élevage.

Ulysse 5 du Valhalla âgé d'un an, à Madame Kubiak

De l'os, du poil, une tête douce, une bonne construction pour l'allure générale:  le type Valhalla

Je choisis toujours les chiens que je vais garder sur leur construction, leur équilibre, leur qualité de poil aussi, jamais sur la tête, mais si, d'aventure, je tombais sur un oeil rond et trop foncé, j'éliminerais immédiatement.

Quand j'ai choisi Lombard, il n'avait pas le genre de tête trop lourde qui plait au néophyte, mais il avait ce que le néophyte ne voit pas, et aujourd'hui, il plait à tout le monde.

Lombard adulte

 

                                                         
                                                                      5 semaines                                  2 mois

Si vous n'aimez pas le type de l'élevage, n'insistez pas.

Pas de type = portée hétérogène. Que vous soyez le premier ou le dernier à choisir, vous partez à l'aveuglette, et voir les parents du chiot ne vous sera d'aucune utilité, sauf, peut-être pour apprécier leur caractère, et encore, ce qui compte en élevage c'est le génotype, le patrimoine génétique du chiot dont seul l'éleveur très expérimenté a connaissance...

"Je choisirai celui qui viendra vers moi" L'équilibre d'un chiot ne résulte pas seulement de la sélection qui a présidé à sa naissance, mais aussi de la manière dont on s'est occupé de lui.

Préparer un chiot à la vie, lui donner confiance en l'homme, c'est une observation et un contact continus. Tout cela se fait dans l'espace protégé qu'est l'élevage. Sortir les chiots de l'élevage pour les familiariser avec le bruit, ou encore installer la radio dans leur local, relève de l'aimable plaisanterie du néophyte qui n'a idée ni des dangers encourus pour la santé du chiot, ni  de la psychologie canine, tout du moins en ce qui concerne un labrador correspondant aux caractéristiques de sa race. Chaque race a ses spécificités et je ne prétends en aucun cas que la manière dont j'élève mes chiots labradors pourrait convenir à une autre race.

Je m'efforce d'inculquer à mes chiots une confiance totale en l'être humain, et, bien que je sois le seul être humain à qui ils aient eu affaire lorsqu'ils intègrent leur nouvelle famille, on me fait souvent la remarque suivante, quand le chiot vient de faire connaissance avec son nouveau lieu de vie, après le premier voyage en voiture,: "C'est comme s'il nous avait toujours connus"

De bons chiots labradors viendront tous vous saluer après un moment d'observation, un chiot intelligent et équilibré ne se précipite pas sur tout ce qui est nouveau comme un bulldozer sans cerveau. Vif ne signifie pas surexcité.  

Lorsque le chiot quitte l'élevage, il est en parfait état, et je passe au moins une heure à expliquer à son nouveau maître comment il doit prendre la relève. Je lui remets également une notice d'élevage dans laquelle, entre autres, la manière dont il doit être nourri est explicitée de façon très précise  plus particulièrement en ce qui concerne la période cruciale qu'est la première année.

Ce qu'un chiot va devenir ne dépend pas seulement de son ascendance, mais bien aussi de la façon dont va s'effectuer sa croissance. Si l'on a fait confiance à l'expérience de l'éleveur lors du choix de son chiot, il faut impérativement suivre ses conseils, qui découlent de la même expérience, à moins de risquer un désastre.

Je reste d'ailleurs entièrement disponible pour les propriétaires de labradors nés au Valhalla.

 

 

Sept semaines

Ayant souvent été sollicitée par des propriétaires de labradors qui n'étaient pas issus de mon élevage, j'ajoute que je n'entre jamais en matière sur ces cas qui sont du ressort de l'éleveur du chien. 

A un certain niveau, l'élevage est une forme d'art dont seul l'éleveur a la maîtrise qui ne s'applique qu'à son propre élevage, et d'un élevage à l'autre les chiens d'une même race  présentent souvent des différences notoires.

Plus d'un quart de siècle à élever  mes labradors ne m'empêche pas de continuer à en apprendre sur le sujet, c'est dire l'inconvenance des conseils simplistes.

 

 

à peine 6 semaines

Saga et Sacha du valhalla à 6 mois

Lorsqu'il quitte l'élevage, le bon chiot labrador est d'entrée agréable à vivre à condition de savoir le mettre dans la situation appropriée en suivant les recommandations de l'éleveur.

Il est capable d'être immédiatement propre, de ne rien ronger sauf l'os qui lui est destiné, de ne pas sauter sur les visiteurs, de manger exclusivement dans sa gamelle, de ne pas quémander, de dormir à sa place, d'apprendre à marcher en laisse sans tirer, d'être emmené partout sans se faire remarquer.

Il réagit parfaitement à l'intonation de la voix tant pour apprendre son nom que pour comprendre le NON ou toute autre chose. C'est non seulement un chien qu'il n'est pas nécessaire de frapper, c'est un chien que l'on ne doit surtout pas frapper.

Il est calme à la maison , n'a  besoin que d'une détente raisonnable à l'extérieur et n'aboie pas. Il est déjà à l'écoute de son maître avec lequel il doit avoir des contacts répétés pendant la journée, entre les siestes dont il ne faut pas le priver.  

                      

Trois semaines

Six semaines et demi

 

 C'est pourquoi le labrador ne convient pas à un maître continuellement absent, même s'il dispose d'un grand jardin. C'est de compagnie dont il a besoin, l'espace, il s'en moque.

Mâles et femelles ont exactement le même comportement. Le vrai labrador est un chien doux quelque soit son  sexe. Ceux qui ne répondent pas à ce critère ne sont pas de vrais labradors.

Il va de soi que tous mes chiots sont inscrits au LOF (Livre des Origines Français), c'est à dire qu'ils ont un certificat de naissance qui identifie leurs ascendants sur trois générations, sous l'affixe: du Valhalla des Duguets.

Affixe: Nom de l'élevage, en quelque sorte le patronyme du chiot.

VALHALLA, pourquoi ? : le Valhalla est le paradis des vikings valeureux. Mes premiers labradors étaient suédois, ils accompagnaient mon mari à la chasse tous les week-end et vivaient calmement dans un minuscule appartement au centre de Stockholm le reste du temps. Ils ont ainsi vu naître et materné mes enfants. C'est eux qui m'ont fait découvrir et aimer le labrador, c'est d'abord grâce à eux que rien, dans ma manière d'élever,  ne m'obligera jamais à m'écarter des caractéristiques qui ont fait, à la base, la popularité de la race. Mon affixe, Valhalla, leur est dédié.

                          
                                                                    

Titus du Valhalla à gauche, Vénus III et Valium du Valhalla, deux mois

La distinction entre mâle et femelle est déjà perceptible

Mes Tarifs: Je m'en tiens aux prix moyens du marché soit 900 Euros pour les noirs et les jaunes, 1200 Euros pour les chocolats, dont 300 Euros à la réservation.

Le prix inclut le service après-vente: conseils et suivi d'élevage. Entièrement disponible pour les heureux propriétaires d'un labrador du Valhalla, je suis au regret d'informer ceux qui, ayant choisi un autre élevage, se permettent néanmoins de me demander conseil, qu'il est inutile d'attendre de réponse à leurs emails ou de m'appeler, je n'ai pas le moindre conseil à donner sur un chiot que je n'ai pas élevé car il a très peu de chances de correspondre au fruit de la sélection mise en place au Valhalla depuis 41 ans . 

Le prix des rares chiots présentant, à deux mois, un défaut d'affrontement des mâchoires ou l'absence d'un testicule est réduit de 150 Euros. Néanmoins, ils bénéficient aussi de leur certificat de naissance, ce sont des chiots LOF (Livre des origines français)  même si, en principe, ils ne sont pas confirmables, c'est à dire autorisés à la reproduction ( la confirmation transforme le certificat de naissance en pédigrée définitif permettant au chien confirmé d'engendrer, à son tour, des chiots inscrits au LOF).

Et parfois les choses évoluent, le défaut peut disparaître, comme des défauts peuvent apparaître sur des chiots parfaits au départ. En tout état de cause, ce genre de défaut, qui ne se décèle qu'à l'examen, ne nuit en aucun cas à leur santé ( un monorchide n'est pas plus prédestiné à un cancer du testicule qu'un chien normal, et l'un des défauts d'affrontement des mâchoires non autorisé chez le labrador constitue la norme dans d'autres races).

 

Un chien LOF est un chien inscrit au Livre des Origines Français, c'est un chien dont le patrimoine génétique est repérable, contrairement aux chiens sans papier qui peuvent être issus de chiens d'autres races, sans que cela ne se voit de prime abord, si ce n'est à leur comportement atypique, ce ne sont pas des labradors, tout au plus un genre de labradors, vendus, en général, très cher pour des bâtards en puissance.

Les noms des chiots LOF nés en 2016 doivent commencer par un "M".

Comme je l'explique à la page ELEVAGE, la qualité d'un chiot ne dépend que de l'expérience de l'éleveur, de sa connaissance et de sa perception de la race, et certainement pas des certificats en tout genre dont leurs géniteurs peuvent se prévaloir.

Certificats qui ne sont pas plus héréditaires que les titres aussi prestigieux soient-ils.

L'art d'élever est indépendant de toute directive et le sens de l'élevage ne s'apprend ni ne s'improvise, c'est inné et perfectible et ne se mesure qu'au résultat : Album de famille. C'est aussi parvenir à élever son type de labrador idéal à partir des chiens que les éleveurs anglais ont bien voulu nous céder au départ (un éleveur digne de ce nom ne se départit jamais de ses meilleurs chiens ), qui ne sont justement qu'un point de départ dont il faut apprendre à tirer partie. 

"L' éleveur de haut niveau est une rareté, il se caractérise par son talent à élever systématiquement d'excellents chiens sans que l'on puisse expliquer comment il procède, car il évolue tant dans ses méthodes que dans ses idées. On ne devient pas éleveur, on naît éleveur" Mary Roslin Williams "Advanced Labrador Breeding"

On m'interroge souvent sur l'évolution du poids d'un labrador au cours de sa croissance, c'est à la page

COURBE DE CROISSANCE

Mes chiots sont tatoués (comme l'exige la loi pour tout chien cédé), et vaccinés à 8 semaines contre la maladie de Carré, la  parvovirose, l'hépatite et la leptospirose  (CHLP), et peuvent ainsi quitter l'élevage en toute sécurité à 9 semaines. Il conviendra de faire un rappel un mois après la primo-injection, puis tous les ans.

Ils auront également été vermifugés à 3 reprises, et un programme de vermifugation précis pour la première année et le reste de la vie du chiot sera remis à son nouveau propriétaire.

Je ne vends pas mes chiots pour les expositions, ce ne sont pas des faire-valoir, ils sont programmés depuis plus de trente ans pour remplir leur mission auprès des familles qu'ils intègrent et où ils finiront leur vie. Les fanatiques des expositions n'ont pas toujours assez de connaissances pour ne pas se fier à l'avis du premier juge venu qui n'a pas le dixième de mon expérience, ils n'hésitent pas, par conséquent, à se débarrasser d'un chien qu'un juge n'a pas aimé (c'est ainsi que j'ai récupéré Garry, Les Noirs), et ça, je ne le tolère pas plus que le chiot offert en cadeau de Noël qu'on retrouve à la SPA quelque temps après.

Pour les mêmes raisons et pour garder le contrôle sur mes lignées, je ne vends pas davantage pour l'élevage que je ne vends de saillies.

Un labrador du Valhalla  n'existe qu'au Valhalla

Brunelle du Valhalla, cinq mois

Brunelle, 10 mois

Elle a grandi au Valhalla,  se dépensant à son rythme  avec des partenaires de sa taille  dans un terrain accidenté, mais jamais d'escaliers ou de canapé, nourrie de façon adéquate,  elle se couche toujours en grenouille comme la majorité des labradors présents à l'élevage

RETOUR