AVANTAGES ET INCONVENIENTS

 

Jeune mâle faisant ses civilités à un mâle adulte

Le vrai labrador est depuis longtemps le plus populaire des chiens de compagnie au monde.

C'est un Retriever, c'est à dire qu'il a été sélectionné, à la base, pour rapporter (retrieve en anglais) le gibier, tout comme les cinq autres races de Retrievers: Golden-Retriever, Flat-Coated Retriever, Curly-Coated Retriever, Chesapeake Bay Retriever et Nova Scotia Duck Tolling Retriever. Les six races de Retrievers sont chacune des races à part entière aux origines différentes.

Le vrai labrador n'est le cousin de personne, et demeure unique en son genre.

S'il a été le plus populaire des retrievers en France, c'est sans doute car, pour autant qu'il ait conservé ses caractéristiques,  il est incontestablement le plus équilibré, le plus solide, tant dans sa tête que dans son corps, le plus facile à entretenir.

C' est un chien affectueux tant avec ses congénères qu'avec l'homme. Très sociable, c'est le chien idéal pour la famille dont il accueillera les invités avec gaieté, sans pour autant les confondre avec ses maîtres pour lesquels il est d'une fidélité sans faille.

Mais attention : "n'adoptez pas un labrador pour ajouter la touche finale à votre beau jardin, il ne vous le pardonnera pas. Mais si vous avez cet amour des chiens qui ne s'improvise pas, si vos enfants recherchent une complicité sans faille, si la maison n'est pas désertée du matin au soir, alors, que vous demeuriez dans un palais ou une mansarde, prenez un labrador, c'est le chien que vous méritez"(Mieux connaître le labrador).

La complicité qui s'établit d'emblée entre le labrador et ses nouveaux maîtres ne souffre pas de négligence.

Réfléchissez bien avant l'acquisition d'un labrador, ce ne sera un plaisir que si vous êtes prêt à en assumer les exigences.

Ce chien là a avant tout besoin de présence, tout seul des journées entières dans un grand parc, il n'aura de cesse de s'en échapper car il y sera malheureux.

Je me rappelle ces clients parisiens qui, pour faire plaisir à leur labrador, avaient loué, pour les vacances, une maison avec jardin. Ils ont dû se rendre à l'évidence, leur chien , scotché derrière la porte, ne recherchait que le bonheur d'être auprès d'eux, de profiter de leur compagnie.

Murffy du Valhalla

Le labrador vit très bien en appartement, où il passe inaperçu tant il est calme, à condition de lui avoir appris à être seul quelques heures par jour, et quand il sait que vous ne l'abandonnerez pas des journées entières. Dès lors que vous avez fixé des règles acceptables, si vous les respectez, il s'en accommodera avec bonhomie.

S'il vous est impossible de le sortir le matin, au milieu de la journée, en fin d'après-midi et en fin de soirée, et s'il n'a pas le droit d'être couché à vos pieds quand vous êtes à la maison, le labrador ne vous conviendra pas.

Ne pensez pas en revanche qu'il ait un besoin effréné d'exercice, si son caractère est correct, de petites promenades suffisent autant qu'un petit jardin.

                 

Mais si la famille n'est pas en mesure d'assurer à son chien une compagnie suffisante, mieux vaudrait pour elle se tourner vers une race plus indépendante, plus indifférente, moins sociable.

Le labrador n'est pas un solitaire, et si son maître est trop longuement absent il lui faut une autre compagnie, celle d'un autre chien ou même d'un autre animal.

En revanche, c'est un chien qui, où qu'on l'emmène, restera discret, et qui préfèrera vous attendre dans la voiture où il est très à l'aise et a le sentiment de vous accompagner plutôt que chez vous où il se sentira abandonné si l'absence est trop prolongée.

C'est aussi un chien qui n'aboie pas, qui ne fera entendre sa voix que pour vous prévenir d'un évènement anormal. C'est du moins l'une des caractéristiques du vrai labrador.

En ce qui concerne le jeune chiot, vous devrez au début lui consacrer beaucoup plus de temps qu'à un adulte. Il peut être propre quasiment immédiatement, apprendre très facilement à se retenir, mais il s'alimente trois fois par jour jusqu'à six mois, et doit, par conséquent, être sorti plus longuement qu'un adulte. C'est un bébé qui a besoin de beaucoup de sommeil , de calme, et d'une vie bien réglée pour grandir et s'épanouir correctement. Les chiots que j'élève doivent absolument être nourris, jusqu'à un an, exclusivement avec les croquettes que j'utilise personnellement etqui me donnent entière satisfaction, en particulier en ce qui concerne la dysplasie coxofémorale. J'ajoute que je n'ai aucun contrat de partenariat avec le fabriquant de ces croquettes, et que, par conséquent, je me borne à faire profiter les propriétaires des chiots que j'élève de ma propre expérience.

Ce n'est pas un jouet.

S'il a démarré son existence dans de bonnes conditions psychologiques, s'il n'a connu qu'amour et stabilité, ce qui exclut les chiots exposés en animaleries, si vous avez pris correctement la relève, il saura par la suite s'adapter à toutes les situations.

Un chien ne peut en aucun cas être assimilé à un objet de consommation, c'est un être vivant doué, en ce qui concerne le vrai labrador d'une intelligence et d'une sensibilité supérieures à la moyenne.

Chien rustique, il est facile à nourrir, n'est jamais malade et ne nécessite aucun toilettage. Il ne doit pas être lavé, ce qui le priverait de la protection naturelle secrétée par la peau. Son pelage particulier en fait un chien autonettoyant. S'il reçoit une nourriture adéquate, il ne sent pas mauvais, même en vieillissant.  

Il doit être brossé consciencieusement lors de ses mues ( à l'automne et au printemps), et, pour qu'il soit très élégant, il faudra lui arrondir régulièrement (aux ciseaux) le bout de la queue.

 

Mâle de 10 ans et son arrière petit-fils

 

 

 Classement de sites - Inscrivez le vôtre!